Les JO à la télé, ça donne des idées. En effet, cet été, comme tout le monde, j’ai suivi avec attention les Jeux Olympiques à la télé et tout particulièrement l’athlétisme. Après avoir “raté” la limite pour Tokyo de 72 secondes, et l’incertitude qui régnait autour de la tenue des JO déjà reportés d’une année, j’avais pris la décision de ne pas retenter un nouveau chrono sur marathon cette année, étant donné que c’est pour moi une préparation risquée en terme de blessures. Donc forcément, j’ai un peu imaginé ce que cela pouvait être de se trouver au départ d’un marathon olympique… et c’est inspirant!

J’ai donc toujours en point de mire les JO de Paris en 2024 sur marathon. C’est un peu fou mais j’aimerais bien également tenter de me qualifier pour les JO d’hiver de 2026 qui auront lieu à Milan. En effet, le ski alpinisme fera son entrée pour la première fois comme discipline olympique. Participer à deux ans d’intervalles à des JO d’été et d’hiver serait un formidable objectif!

Mon interview dans le 24 Heures du 3 août juste avant Sierre-Zinal